Être minimaliste: le plaisir d’en avoir moins!

Être minimaliste permet de se contenter de l’on a et avec peu. C’est l’une des solutions pour mettre fin au sentiment d’insatisfaction qui nous envahit de plus en plus. Les moyens de vous pousser à acheter plus et mieux sont nombreux: les publicités, les énormes spot publicitaires, les réseaux sociaux et finalement tous les moyens de communication. Nous sommes constamment poussés à acheter des choses sont nous n’avons finalement pas besoin. Être minimaliste peut-être un moyen de s’en sortir.

D’où est venue l’idée d’être minimalisme? Pourquoi sommes-nous devenus minimalistes? Le minimalisme rend t-il plus heureux?

Découverte d’un reportage société sur le minimalisme

Le confinement dû au Covid-19 nous a poussé à nous recentrer sur nous même. Ne pouvant pas, nous nous sommes rendus compte que nous étions devenus accro à tous ces magasins fermés alors qu’ils sont loin d’être vendeurs de produits de première nécessité. Nous en avons profité pour regarder des reportages sur Youtube et Netflix (vous trouverez ici un résumé du reportage sur le minimalisme), celui sur le minimalisme a été le déclic et nous nous sommes totalement identifiés. Nous avons dépensé nos dernières paies dans des habits que nous n’avons jamais porté, des objets jamais utilisés.

Finalement le pire dans tout ça, c’est qu’on n’était pas satisfait avec tout ce qu’on a pu acheter. Je me suis rendu compte de ressentir un plaisir de posséder et non une satisfaction totale d’avoir acheté. Suite au visionnage de ce reportage, je me suis que finalement un peu de tri pourrait m’aider à me recentrer sur ce que j’aime vraiment et non sur ce qu’on m’a poussé à aimer.

Devenir minimaliste c’est revenir à une vie plus simple

Être minimaliste ne demande pas de se débarrasser de tout ce qu’on a. Le principe est de se séparer du superflu, de ce qui encombre notre espace de vie mais aussi notre esprit. Un espace encombré est par définition étouffant, il est difficile de s’y sentir bien. De plus, l’accumulation finit par rendre le ménage de plus en difficile au point que ça en devienne une énorme contrainte. En règle générale, la poussière s’accumule et est de plus en plus difficile à enlever.

être minimaliste

D’un point de vue personnel, le minimalisme est également un moyen de quitter progressivement l’engrenage de la société de consommation. Dans une société où l’on nous pousse à consommer, difficile de se contenter de ce que l’on a alors qu’on peut avoir mieux. Les nouvelles technologies rendent vite obsolètes des objets toujours fonctionnels(comme des consoles de jeu vidéo ou les téléphones portables). L’idée est plutôt de remettre en question chaque nouvel achat (ou volonté) et de se poser les bonnes questions: Est-ce que j’en ai vraiment besoin? Est-ce que ça va me rendre vraiment plus heureux? Vais-je vraiment m’en servir? Est-ce que je vais arrêter d’utiliser quelque chose dont je me sers tous les jours (et qui est toujours fonctionnel?

Être minimaliste et heureux: c’est possible !

Si vous lisez cet article, ce n’est pas le fruit du hasard! Loin de moi de penser que vous n’êtes heureux, posez-vous simplement cette question: Suis-je heureux avec tout ce que je possède? Si vous êtes heureux ne changez rien. Dans le cas contraire, essayez de trouver une solution ou posez-vous d’autres questions: Qu’est-ce qu’il me manque pour être heureux? Pourquoi j’en veux toujours plus? Serais-je vraiment satisfait le jour où j’aurai tout? N’hésitez pas à en parler à votre famille ou vos amis.

heureux

Personnellement, cela m’a permis de me rendre compte de ce qui me tenait à cœur et qui était important. Me séparer de certaines affaires m’ont fait aussi mal au cœur parce que c’était des cadeaux ou des souvenirs. J’ai préféré penser à moi et me fier à mon ressenti, il faut parfois être un plus égoïste pour se recentrer sur soi. Cela permet aussi de ne pas se laisser influencer. Minimaliser c’est finalement économiser, je préfère désormais garder mon argent pour réaliser des projets qui me tiennent à cœur plutôt que de le dépenser dans des objets dont l’achat me procure un bonheur éphémère.

Nous avons commencé cette expérience en couple, cela nous a permis de nous entraider et se poser entre nous les bonnes questions pour mieux avancer et se recentrer sur soi. En plus d’être économique, ce mode de vie est aussi un bon premier pas vers l’écologie. Moins consommer c’est aussi moins pollué et moins exploiter des êtres humains ou des animaux.

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour discuter librement et poser vos questions.

Page Facebook: https://www.facebook.com/fairylifefr/

Groupe de discussion: https://www.facebook.com/groups/fairylifefr/

 

Laisser un commentaire